Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 09:07


« Mais je dis que le loisir intérieur, qui est tout autre chose que le loisir chronométrique, se perd . Nous perdons cette paix essentielle des profondeurs de l’être »  P. Valery

 

 

Qu’en est il aujourd’hui ?

 

De multiples stratégies

Nous aident à gérer notre temps

De peur de le perdre

Dans une société pressée

Obsédée par la rentabilité.

 

Le peu de temps épargné

Dans cette course forcenée

Est bien vite utilisé

Dans de multiples activités

Où notre esprit épuisé se distrait.

 

Sommes nous arrivés à un point

Où à force de le presser

Ce temps devient ridicule

Pour nous montrer enfin

Que cette fausse nourriture

N’apaise pas notre faim.

 

Le temps nous est offert

Lorsque nous le prenons

Nous cessons de le perdre

En ne le comptant pas

Tout entiers appliqués

A le traverser.

 

Lorsque ancrés en nous même

En notre vérité

L’acceptant telle qu’elle est

Nous la manifestons

Dans la présence à ce qui Est .

 

 

 L’instant nous nourrit, aujourd’hui.

 

Lise

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou
commenter cet article

commentaires

orchis-mauve 06/09/2009 09:30

Je suis peintre et poète, tu le sais, donc créatrice (en toute modestie)
Pour cela il faut beaucoup s'engermet en soi-même pour retraduire ses sentiments ou ses pensées.
Donc pour quelqu'un de "normal", perdre son temps

lilou 06/09/2009 19:02


Merci pour cette précision..
certains appellent  peut être "perdre" ce que d'autres appellent "vivre"
Juste un question de point de vue en somme..selon l'endroit où l'on se place par rapport au temps ..


orchis-mauve 04/09/2009 10:18

Je suis ta dernière phrase, perdre son temps pour se retyrouver,

lilou 05/09/2009 08:40


"perdre son temps pour se retrouver "
C'est curieux mais il me semble qu'au coeur du temps plus rien ne se perd..
Peux tu  préciser ce que tu voulais exprimer ? Merci.


alaxis 03/09/2009 12:16

je m'en remets au temps.....présent bien sur.
Et pour être efficace, je le laisse faire sans avoir d'attente particulière,
aussi c'est fou d'intervenir alors...
au coeur de la situation à vivre... ...
comme emporté par le flux, le reflux...
ce que d'autres appellent le Tao.

Et j'aime ça.

Ô comme il y a mille manières de décrire cette lilberté.

Alaxis

lilou 05/09/2009 08:36


"Ô comme il y a mille manières de décrire cette lilberté".
Tout à fait Alaxis, autant de manières que de la vivre, à chaque instant.
Parfois , emporté par ce flot, des mots naissent en nous dans ce que nous tentons d'en dire tout en sachant que l'expérience est au delà..Merci de ce partage.


Jeannine 03/09/2009 10:52

J'ai appris grace au Dalaï Lama à prendre le temps dans des moments où j'étais préssée : Je fais les choses lentement, ça va plus vite!
Il n'y à plus de stress...
Bien d'accord avec tout ce que tu dis

lilou 05/09/2009 08:28


"Je fais les choses lentement, ça va plus vite!"
Toute la différence entre éparpiller son énergie et la centrer..Merci Jeannine.


gandha 02/09/2009 09:30

J'ai appris à recevoir le temps et non pas à le prendre ,
quand l'immobilité physique m'a été "imposée"...
Quelle différence !,... je ne cours plus , je ne m'hypnotise plus dans l'activité ...
mais quelles prises de consciences douloureuses avant d'en arriver là ...
j'ai dû admettre que j'étais habitée par le désespoir et la culpabilité ...
la libération a été puissante ... je remercie l'évènement " immobilisation" !
Merci lise pour ton poème .

lilou 05/09/2009 08:26


Ainsi la vie nous réserve des surprises..précieux cadeaux que nous traversons pourtant dans la douleur. Merci Gandha de ce témoignage.
"Recevoir le temps"..tout un  art!


Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens