Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 21:08


Lorsque, emportée par la colère

Une parole de l’autre me blesse

Je me dis : «  et si j’étais sourde ».

 

La colère serait identique

Chez celui qui parle

Dans son émotion du moment.

 

Mais aucun mot ne viendrait

Eveiller en moi de vielles peurs

Dans mon émotion du moment.

 

Cela me donne la dimension

De ce qui Est  dans cet instant .

Lise

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou - dans pensées
commenter cet article

commentaires

Juliette 28/09/2009 09:18


Il faudrait parfois petre sourde, au moins en esprit. C'est possible, avec une certaaine dose de mépris


lilou 29/09/2009 08:12


être sourde en esprit ..en se détournant de ce qui est dit .
Voilà comment je comprend tes mots. C'est parfois nécessaire d'agir ainsi, pourtant être témoin  suppose de ne pas se détourner sans pour autant totalement s'impliquer..une attitude
ouverte et distante à la fois pour mieux voir " ce qui est là " en l'autre et en soi .


ambre 27/09/2009 14:56


si j'étais sourde ? cela ne changerait probablement rien, car même les sourds ressentent les vibrations de colère (mon frère est demi-sourd)
je pense plutôt à la visualisation d'une bulle protectrice dans laquelle on se verrait pour se protéger des émotions négatives..
Bon dimanche à toi Lilou :-)
ambre ♥♥♥


lilou 28/09/2009 08:58



Visualiser une bulle protectrice est aussi une excellente stratégie  .
Dans le cas présent je suis plus dans l'observation de ce qui se passe en moi et chez l'autre et cette expression m'a donc aidée à me détacher du " ressenti immédiat" pour le voir se
déployer et tenter de comprendre les mécanismes mis en oeuvre dans cette relation. Merci Ambre de ce partage.



Jeannine 25/09/2009 18:04


J'ai appris cela devant des colères injustes dirigées contre une autorité mais dont je faisait les frais, très souvent, et faisaient batre mon coeur, me faisaient mal et je n'ai pas pensé à la
surdité, mais cela revient au même, me dire : s'il ne s'était rien passé ? Très difficile!
J'ai donc apprit à trier ce qui me concernait ou pas, et à vivre l'instant de moi (éliminer les traumas de colères passées, ne plus appréhender les colères futures) , le mien d'instant, en prenant
du recul par rapport à l'Autre...


lilou 28/09/2009 08:45


Trier ce qui nous concerne ..vivre son instant. Oui Jeannine , toute stratégie permettant ce résultat est bonne à prendre ..et difficile à mettre en oeuvre car spontanément nous " collons
" à nos émotions. Pourtant il est essentiel il me semble de créer un espace pour observer et travailler avec ces émotions au lieu d'être mené par elles. Merci de ce témoignage.


anne marie 25/09/2009 14:55


Merci Lilou, je mets en pratique ...des que ...


lilou 28/09/2009 08:34


Oui Anne Marie, dés que ..c'est ce " dés que " qui est parfois délicat à saisir tant nous sommes prompts à "coller" à l'émotion. De petites stratégies peuvent nous y aider .. bonne pratique
.


Arnaud 25/09/2009 11:12


Bonjour Lilou !

Touché !
Parfois je suis presque jaloux de ce que tu écris :)
Parce que cela me touche...au coeur directement et que les vibrations dégagées sont d'une synchronicité déconcertante.
bref, pourquoi n'ai je pas eu la vitesse pour écrire ces mots à ta place ,
:)

très beau week end pour toi

Arnaud


lilou 28/09/2009 09:03


Ah Arnaud quand les mots nous touchent..comme s'ils avaient décidé d'aller chanter notre chanson sous d'autres doigts..nous laissant incrédules et joyeux à la fois .
Tu ne pouvais pas me faire plus grande Joie que de décrire ici ce que si souvent je vis quand mon regard croise ..d'autres mots.
Vivre n'est ce pas vibrer ! Alors , au plaisir de te lire ..


Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens