Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 15:05

Nos pas souvent ne pensent pas
Que la terre les porte à bout de bras.

Trainant les pieds en essayant de vivre
Nous croyons la fouler et la faisons souffrir.

Lourde de nos désirs et portée par nos peines
La marche se fait dure pour celle qui nous aime .

Nous savions portant, enfants,
Courrir dans l'herbe folle au gré du vent
Et dans les flaques d'eau sauter allègrement.

Que s'est il donc passé depuis ce temps
Pour qu'à ce jour , préssés, nous soyons si absents
Et sourds à écouter celle qui nous attend .

Avons nous empilés tant de tristes secrets
Pour enfin oublier que nous sommes liés.

Et que cette vie qui a pour nous tant d'attrait
C'est elle qui la donne et la prend à jamais.


Lise

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou
commenter cet article

commentaires

Christian 25/11/2009 12:09


Merci pour ce billet que je sens comme en écho à celui que j'ai laissé sur mon blog ce 22/11, donc écrit après le tien...

Curieuses reliances, et joie du partage !


lilou 26/11/2009 09:21


Ecrire en résonance c'est peut être suivre un parfum dont les fragrances nous traversent et nous font vibrer ..
C'est toujours une Joie de se croiser alors ..quand la singularité avec laquelle chacun le porte rejoint l'essence qui le constitue.


Francoise -L. 20/11/2009 10:34


.../...
Où allons-nous
D'où venons-nous ?
Si ce ne sont des pas
de marche mais de danse
Nous sommes bien pareils
Ce n'est que carnaval
Toutes ces apparences
De l'aurore au sommeil.
.../...
Simple trait d'union entre ta poésie et la mienne
Amicalement


lilou 20/11/2009 11:17



Et puisque nous marchons
D'un même mouvement
Sur  celle qui nous porte
Tachons d'être conscients.

Quand les mots nous invitent  à les suivre ,les traits d'union se posent comme des ponts.
Merci .


gandha 19/11/2009 07:25


Pour retrouver notre âme d'enfant , il est nécessaire je crois de ralentir , ou de s'arrêter ... et la vie nous force parfois à le faire malgré nous .
Sage est celui qui vit l'évènement comme une invitation plutôt qu'un contrainte ...
Je sens une incompatibilité entre sentir et vitesse ...
hors , qui prend son temps aujourd'hui ?
merci Lise de cette invitation .


lilou 20/11/2009 11:12


Prendre son temps..c'est se rappeler que l'on savait sauter dans les flaques d'eau au lieu de sagement les contourner ..raviver en soi le goût du spontané.
Souvent nous ralentissons en pensées ( ce qui revient à lentement contourner la flaque d'eau ) au lieu de le faire en actes ( sauter )
Ralentir c'est il me semble devenir conscient de ce pas , de la manière dont il se pose pour vibrer.


acouphene 18/11/2009 19:39


Un pas vers toi qui me mène vers le lien d'innocence entre l'enfant et la terre. Cette spontanéité que j'ai enterrée et qui n'attend qu'une ouverture pour germer !
Merci lilou


lilou 20/11/2009 11:03


Oui, patiement elle attend..le moment favorable .
Celui que l'on ne "sait "pas mais qui "est".
Ce qui surgit ne fait pas de bruit  (mental )mais résonne en nous ( énergie ) .


alaxis 18/11/2009 15:50


La terre est symbole de fécondité,
nous porte et supporte
sans compter
sans escompter
sans mesurer son effort
puisque avec lucidité
elle demeure fidèle à sa fonction principale:
la réceptivité.

Soyons en mesure d'accéder
à cette réceptivité de la terre
pour la rendre joyeuse!


lilou 20/11/2009 11:00


Ainsi notre pas est fécond, chaque fois que nous nous rendons réceptif à la résonance qu'il porte en lui..à la manière dont le ciel par lui travers la terre.


Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens