Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:52

 

 

J’ai une curieuse habitude, je parle en mangeant

Et ceux qui partagent mon repas en font autant

 

Comme si nos idées ensembles s’attablaient

Ravies de s’inviter à ces agapes improvisées.

 

Et notre nourriture reste ainsi confisquée

Comme en villégiature en nos corps affamés.

 

Quand notre tête seule semble se régaler

A goûter un festin au gré de nos pensées.

 

Un mot de travers est si vite avalé

Et son parfum amer si long à digérer.

 

Il nous faut donc choisir ce qui doit nous nourrir

Et nous taire à l’instant sous peine de dépérir.

 

Car cet accord subtil que produit l’attention

Ne se partage pas en multiples portions.

 

 

Lise

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Arnaud 29/03/2010 15:05


Bonjour Lilou,

Comme toujours !
Une découpe au lazer impeccable et implaccable :-)
L'attention, toujours cette attention pour¨Être dans ce que l'on fait, dans ce que l'on vit.
Le silence lors du repas, permet d'être dans le moment, dans l'instant et de vivre ce repas.
Comme le dit très Frédéric, difficile dans le repas en famille d'imposer le silecne pour être dans son repas, car moment de parole bien souvent entre les membres de la famille, mais pourtant...
Alors peut être attendre la fin de repas, pour entrer ensutie dans un autre moment, celui de partage toujours, mais de la parole cette fois ci !
Une fois encore merci de ta justesse Lillou.
Arnaud


lilou 30/03/2010 14:48


" être dans son repas"..manger, porter l'attention sur ce qui nous nourrit physiquement
" être dans sa pensée"..parler, porter l' attention sur ce qui nous nourrit mentalement
" être" ..vivre, porter l'attention en soi si bien que tout soit nourriture dans l'instant.
Mon désir est de pouvoir parler et manger avec la même attention dans l'instant, cela suppose une présence..et en attendant de la manifester plus pleinement, j'opte plutôt pour la
solution que tu proposes de séparer l'un de l'autre pour mieux les sentir.
Merci Arnaud.


sevim 27/03/2010 11:55


Il ya l'attention à l'autre , et l'attention au dedans de nous: l'attention partagée permet de rester dans le moment présent. Lorsque l'attention est partagée entre l'extérieur et l'intérieur, je
suis, et l'observe avec détachement. Pour cela, comme tu le dis, choisir sa nourriture, connaître le rôle que nous jouons ( celui qui mange, celui qui parle, celui qui écoute etc...), pour Etre,
tout simplement. merci Lise, ce poème est bienvenu, il montre un chemin d'être simple qui laisse ouvert l'avenir, car parfois nous voulons détenir celui-ci par les mots... se taire est un long
apprentissage. Merci encore. Sylvie


lilou 27/03/2010 18:45


"se taire est un long apprentissage.."
Oui Sylvie, nous opposons souvent la parole au silence, se taire se situe pourtant je crois
 " entre les deux". c'est donner force à sa parole par le silence, la paix de la Vie en nous.
Et cette paix suit l'attention. Merci à Toi.


ambre 27/03/2010 09:11


ce qu'écrit Frédéric me fait penser à mes amis qui avant de commencer le repas, prient pour remercier de ce qu'ils s'apprêtent à partager et aussi pour penser à ceux qui n'ont pas la chance de
manger à leur faim
C'est un petit rituel court, mais qui rappelle à la conscience de ce qui est offert par la nourriture, et n'entame pas le fait de pouvoir ensuite partager par la parole tout en mangeant
Bisous


lilou 27/03/2010 18:39


Oui Ambre, un rituel de paix et de respect de la vie par et dans la nourriture..
Une manière en somme de rendre nos paroles " nourrissantes"
Cette prière peut se poser en nous..à chaque bouchée, dans chaque mot..
C'est ce que j'appelle " manger Joyeusement".
Merci à Toi .


Frédéric 27/03/2010 01:28


En effet interdire de parler à table n'est pas acte de conscience mais d'interdiction
En France en particulier, manger est signe d'agapes (amour du partage) et on en oublie la conscience de la nourriture
Je trouve aidant pour ma part la méditation sur les 5 contemplations ( http://goo.gl/i1AS ) en mangeant, mais difficile à faire quand on mange en famille, que le repas est le seul temps et lieu de
regroupement de la famille entière ;)

bises et merci

frédéric


lilou 27/03/2010 18:36



Prendre l’aliment avec la même précaution
Que si on allait le puiser pas à pas au fond de la terre
Dans la Joie de l’avoir d’un simple geste devant soi .
L’utiliser avec Amour pour alimenter la Vie.

Et sans cesse examiner ce qui en nous freine ce processus..même en famillle.

c'est la raison d'être de ce texte, comme un rapper à Soi.

Merci Frédéric.



catherine2 26/03/2010 11:19


le silence qui s'installe autour des assiettes, la télé qui meuble, pour ne pas se voir, pour ne ne pas s'entendre, pour ne ne pas se mentir avec des généralités sans goût, pour ne pas hurler comme
on est mal
mais une fois que l'on a fait connaissance avec soi même, que l'amour de soi et des autres s'installe, alors comme il est bon de choisir , de capter ce qui nous nourrit ... merci lise


lilou 26/03/2010 14:18



Manger, parler, agir " en amour ", quand l'attention est centrée sur " ce qui nourrit la vie "
Alors ce que l'on dit alimente ce que l'on mange et réciproquement..
Cette " parole " là est nourriture.
Cela me fait penser à cette personne me disant " c'est curieux, lorsque je mange avec mes amis rien ne m'est indigeste". Merci Catherine



Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens