Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 17:29

 

Au coeur de la souffrance

Repose un coeur ouvert à l'espérance.

 

Pour entendre sa voix

Il faut n'avoir plus rien à dire.

 

Laissons donc parler ce qui souffre en nous

Jetons les maux au vent qui les dissouds.

 

Pour que vienne l'instant

De l'espoir naissant.

 

 

 

Lise

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou - dans pensées
commenter cet article

commentaires

juliette 11/06/2010 11:25


Comme tu as raison, sage Lise


lilou 11/06/2010 21:00



C'est pourtant moins la raison que l'intuition peut être qui m'a fait dire cela..
Merci Juliette.



ambre 10/06/2010 23:27


mon problème est donc de ne pas jeter mes mots au vent, d'y rester attachée
Pourquoi m'attacher à ce que j'écris ?
te souviens tu notre échange par mails, où je te disais que la seule chose à laquelle je tienne est ce que j'écris ?
Je suis donc attachée à ma souffrance ? (double sens dans le terme "attachée")
et si cette histoire de porte qui ne veut plus fermer était un cadeau ? un cadeau pour me permettre de réfléchir à ces mots que je ne veux pas laisser au vent ?


lilou 11/06/2010 20:58



Les maux nous portent ( parlent de nous) autant que nous les portons  (parlons d'eux )..
à travers les mots que nous trouvons pour les dire..
Vient alors un moment, où on a plus rien à dire, Tout a été jeté au vent.


Pour se détacher d'une souffrance il faut d'abord pouvoir en parler
Puis faire de cette parole un chemin vers le silence en utilisant les mots comme des pas vers la paix du coeur. C'est comme cela qu'il me semble possible de traverser, dissoudre la
souffrance.. aller en son coeur (centre ), en y mettant du coeur( courage) pour toucher le coeur ( notre centre paisible ).
Merci Ambre.


 



ambre 08/06/2010 16:58


effectivement
j'ai voulu dire "laisser parler la souffrance est enfermant"


lilou 08/06/2010 17:25



Voilà pourquoi j'ajoute " jettons les maux au vent qui les dissoud" c'est une manière de quitter la parole  mentalement ) aprés avoir l'avoir laissé s'exprimer.
C'est oser dire pour laisser partir, sans s'enfermer dans ce qui est dit ( comme un cercle vicieux) .Merci Ambre de soulever ce point qui me parait essentiel.



kea 07/06/2010 00:22


Au bout de la souffrance, lorsqu'on a plus rien à dire
la porte du ressenti s'ouvre
et donne accès à la Réalité
telle qu'on ne l'avait jamais soupçonnée d'exister.

Merci Lilou pour ton talent à exprimer ce que je ressens.


lilou 08/06/2010 16:28



"telle qu'on ne l'avait jamais soupçonnée d'exister."
Dans les méandres de nos peurs tout prend souvent des allures curieuses..
Un peu comme la nuit lorsqu'enfant un objet nous terrifie, il faut aller au bout de toutes les croyances pour le voir tel qu'il est.. Merci kea



Francoise -L. 04/06/2010 10:09


"Les démons qui nous déchirent
Sont des ventards des menteurs
Un seul Amour peut détruire
Une armée des leurs"
Amicalement
Françoise-L


lilou 08/06/2010 16:22



Trés juste et joliment dit . Merci Françoise



Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens