Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 10:35



Se détacher

 

Ce n’est pas se détourner

De ce qui nous attache

 

Et  regarder au loin

En ignorant le lien.

 

Ni le défaire ici

Pour l’attacher ailleurs

 

En espérant ainsi

Vivre un nouveau bonheur.

 

C’est juste s’appliquer

A défaire la laisse

 

Que nous avons posée

Au gré de nos idées.

 

Puis pouvoir rester là

Même si elle n’y est pas

 

Par ce qui en nous sait

S’apprivoiser à la réalité.



Lise 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou
commenter cet article

commentaires

Nathamsa 29/03/2010 19:30


Merci Lilou pour ton éclairage. Je comprends qu'il vaut mieux s'attarder - s'attacher? - à cet espace, ce point stable et immobile en soi, d'où l'on peut observer à la fosi les manifestations venat
de l'extérieur et de l'intérieur, plutôt que de s'attacher à un être, une chose, à une manifestation extérieure lesquelles pourraient nous éloigner de nous-même.
"S'apprivoiser à la réalité", ne serait-ce pas s'apprivoiser à sa propre réalité intérieure ? Trouver cet espace, ce point d'ancrage à l'intérieur de soi pour mieux appréhender la réalité
extérieure ?...Que de mots, que de maux ! ...sur l'expérience de la vie.
La laisse équivaudrait à la projection...
Merci pour ce partage.


lilou 30/03/2010 14:49


Merci à Toi de toutes les nuances que donnent tes commentaires, ils me sont précieux.


ambre 24/03/2010 13:55


à lire, cela paraît simple et évident ...


lilou 26/03/2010 10:53


A faire aussi..seul notre esprit, je crois, complique parfois les choses. Merci Ambre


Nathamsa 23/03/2010 08:18


"S'apprivoiser à la réalité"...Pourrais-tu développer cette idée ? Merci.

Belle journée,


lilou 23/03/2010 11:16


Cette expression m'est venue en ayant en tête l'image du Renard et du Petit Prince dans le livre de St Exupéry.
"S'apprivoiser à la réalité " c'est s'asseoir de plus en plus prés de la vie, dans la réalité que nous avons à un moment donné, grâce à la partie de nous qui sait rester immobile, sans
bouger au gré de nos idées, de nos pensées, de nos peurs.
(" tout me dit que cette situation est dangereuse..et pourtant quelque chose m'attire à la vivre ")
Juste s'appliquer à rester là sans s'obliger en rien mais en demeurement fermement ancré en soi dans la curiosité de ce qui peut surgir de beau.
La réalité est plus vaste que l'image que nous en avons à l'instant précis..( la laisse )
Cet espace nous est offert dés que nous ne prenons plus garde à veiller sur l'idée que nous avons de notre sécurité, de notre bien être par rapport à ce que nous avons mémorisé comme bien
ou mal  ( tous les il faut, on doit )
C'est une manière de retrouver sa place en abandonnant peu à peu toutes les places qu'on s'est ou qu'on nous a donné.. ( les" laisses" qui nous disent où aller ) .

N'hésites pas à me faire préciser les points obscurs, car en faisant cela je fais aussi lumière en moi. Merci pour ta question.


Frédéric 21/03/2010 05:10


Le détachement est un sujet qui fait parler, dans le bouddhisme, car on le confond souvent avec indifférence (se détourner comme tu écris)
j'avais fait part sur mon blog, d'un article lu : http://goo.gl/Igfe

Non-attachement pourrait être un terme plus juste. C'est justement la voie du JUSTE milieu, de l'équilibre. C'est l'ouverture et l'acceptation. C'est prendre soin des autres pour ce qu'ils sont et
non pour ce qu'on en attend, sans attente


je t'embrasse

frédéric


lilou 21/03/2010 18:37


Sans attente ..
Trés souvent en effet nous changeons simplement de laisse habitués que nous sommes à l'idée de sécurité..
Le nons attachement est ce point où la laisse tombe et où nous restons pourtant à la même place par ce qui en nous a su apprivoiser la réalité. Merci Fédéric


sevim 20/03/2010 11:06


Lise ce point est essentiel
et ne peut être vu autrement
que comme le chemin vers le ciel:
prenant appui sur nos deux pieds
bien dans la réalité
le détachement s'opère
par un pas subtil et sincère
de tous les instants.


Je note une phrase clé pour moi dans le blog de Françoise-Louise:

"votre émotivité interfère souvent, et cela donne à votre sagesse une attitude en pointillé, au lieu de lla ligne continue nécessaire à à l'harmonie du dessin de votre vie"

Merci à toutes les deux de ce bel éclairage sur le chemin.
Sylvie


lilou 21/03/2010 18:33


Voilà pourquoi je parle de " s'apprivoiser à la réalité " ..
Le leçon du Petit Prince et du Renard est à ce sujet trés utile.
Le processus est lent ,au rythme de l'amour et de toutes les attentes ( les laisses ) que l'on délie peu à peu . Merci Sevim.


Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens