Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 09:27


"je" souffre
"je" le vois
"je" le sens

C'est cet autre "je"
qui me fait souffrir
alors,

"je" crie
"je" le montre
"je" le dis

Pour que le mal
de moi s'enfuie.


Mais "j'ai" donné la main
à la souffrance
et "je" marche
en sa compagnie,
nous nous nourrissons
tous deux de ses fruits.

Et Moi dans tout cela
n'existe pas .


Lise

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou - dans pensées
commenter cet article

commentaires

Muttifree 16/12/2009 15:46


Les jeux du "je" sont innombrables, long est le chemin pour débusquer ce joueur habile et cesser de lui faire la part belle... Quelle Joie de percevoir, en ces mots... Ta victoire...
Tendrement


lilou 17/12/2009 11:44


Ma victoire..tout comme la Tienne, la Notre , la Leur...
N'est ce pas cette fragile lumière qui ,une fraction de seconde, semble nous tenir compagnie et dont l'intensité nous pousse à ne jamais l'oublier tout en la cherchant souvent dans nos
obscurités.
Merci Mutti d'ainsi m'accompagner.


kea 16/12/2009 14:10


Il y a un petit "je" qui garde en mémoire
le moindre petit coup qu'il a reçu!
Il y en a un autre
qui voit plutôt à ne pas blesser.
Celui-là est VÉRITABLE.


lilou 17/12/2009 11:42


Celui qui en nous voit ..me semble au delà de l'idée même de blessure..si bien que naturellement il réconforte . Mais le trouver, l'entendre, l'écouter et agir à travers lui n'est pas chose
facile..( bien que simple ).
merci Kéa de ce partage .


Nathamsa 15/12/2009 21:56


Et quand le "je" de la souffrance ne sait plus qui souffre de l'être ou du non-être, alors se pose la question "Qui suis-je ?"

Bien à toi,


lilou 17/12/2009 11:37


Poser la question peut être le point de départ de la réponse..


Francoise -L. 14/12/2009 17:42


Cesse de nourrir la souffance et elle ira trouver asile ailleurs.
Asile à tous les sens du terme.
Si tu tentes de l'apprivoiser, tu risques fort d'aboutir à l'effet contraire.
Qui est au bout de la laisse ? Quel bout ?
Amicalement


lilou 14/12/2009 18:00



Encore une fois je suis tout à fait d'accord avec toi..
La souffrance ne vit que par "je"..
Ce que j'appelle Moi ( l'Etre) n'entre pas dans ce jeu.



sevim 14/12/2009 12:51


C'est un nouveau "je", auquel tu joues habilement, pour rester dans la douceur...Merci Lise de ce partage .


lilou 14/12/2009 18:01


Quelque part, quelque chose en moi observe  les jeux de "je"


Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens