Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 13:13

 

 

Le ruisseau dans sa course
Est pourtant immobile
Tout entier habité
Il ne fait que passer.

Le son de ses pas
Porte en lui le silence
De cette eau qui trépide
Et bouillonne de Joie.

 

Venue de nulle part
Nul endroit où aller
Elle conte l'histoire
Qui ne finit jamais.

L'eau vive Est.

 

 

Lise

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article

commentaires

ambreneige 30/08/2011 08:55


juste un bisou pour toi, Lilounette
Bonne journée !


lilou 01/09/2011 12:20



Merci Ambre



Françoise 27/08/2011 19:49


Bonjour
Et merci pour ce texte magnifique (j'ose même ajouter "et inspiré") que tu nous offres en partage.
Et si la Vie était comme le lit de ta rivière et le temps, comme l'eau de ton ruisseau, à la fois dynamique et statique. Le monde n'est pas absurde mais paradoxal et tu nous en a donné un exemple
prêté par la Nature.
Amicalement
Françoise


lilou 01/09/2011 12:19



Il est un paradoxe si simple qu'il peut se réduire à un sourire..en observant un ruisseau..Tout est là. Merci à Toi.



ariaga 27/08/2011 18:10


L'eau vive est mais comme toute chose elle contient le mobile et l'immobile. Merci pour ce joli poème ici, et pour ton cadeau chez moi.


lilou 01/09/2011 12:15



Etre.. n'est ce pas contenir ( porter en soi )"le mobile et l'immobile" l'un engendrant l'autre en un mouvement permanent.. Merci Ariaga



ambreneige 27/08/2011 06:27


ta poésie est une eau vive !
merci Lise ! :-)


lilou 01/09/2011 12:11



N'est ce pas ton regard qui la porte vers la vie ..Merci à Toi



Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens