Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 09:45


Tendre l'autre joue.

Lorque l'autre me blesse
que "je" se sent bléssé
pour m'en dégager
je ne peux que me servir
de ce qui en moi n'est pas bléssé.

Car tendre, l'autre joue.

 
Il est entré dans le jeu
de la souffrance
avec toute la fragilité
qui est en lui.

Lise



Attendre
L'autre joue
Jusqu'à ce qu'il voit que son "je"
Est un peu fou
Alors
Son geste se fera doux
Et caressera ma joue.

Michel

Partager cet article

Repost 0
Published by lilou - dans pensées
commenter cet article

commentaires

sol 09/02/2013 06:04

Quoique...
Le jeu n'a pas lieu d'être
dans un monde de l'authenticité et de sa quête

lilou 14/02/2013 08:15



Lorsque le jeu n'a pas lieu d'être il est vu pour ce qu'il est un jeu..



catherine 16/12/2009 13:35


Bonjour lilou,
Après une longue absence voilà que je retrouve le chemin de ton blog.

Constater la présence du coup. Observer en moi la douleur si douleur il y a . Continuer le chemin simplement...


lilou 17/12/2009 11:39


C'est dans ce "simplement" que tout l'art réside il me semble..
Merci Catherine pour ce partage . Au  plaisir de te lire.


ambre 15/12/2009 10:03


"tendre" l'autre joue, je n'avais pas songé à cela ..mais toujours sur le qui-vive, je me dis que c'est se mettre en état d'encore plus de vulnérabilité, peut être ?


lilou 15/12/2009 15:44



Voir l'autre tendre c'est à dire vulnérable comme nous ce n'est en aucun cas excuser ses actes mais prendre conscience du jeu dans lequel les "je" ( parties de nous bléssées )nous entraînent
sans fin et nous donner l'occasion d'en sortir en posant une réponse qui ne soit  pas seulement " je souffre ".
Je reprendrai l'image du pied écrasé dont  j'ai parlé dans un précédent commentaire..
Pour se dégager de ce qui fait souffrir il est nécessaire et suffisant de s'apppuyer sur la partie valide . C'est par elle que va cesser la vulnérabilité car elle parle de ce qui en nous a
l'expérience " d'autre chjose que de la blessure".


gandha 15/12/2009 07:10


Oui Lise ,
Accepter d'écouter la partie de soi qui se sent blessée ,
La prendre en compte , sans la laisser nous envahir ,
pour finir ...par réagir et ... engendrer la ronde infernale du conflit !
La prendre en compte et en prendre soin ,
tout en continuant à Voir qu'elle n'est qu'une partie , pas la totalité !

La tendresse est au bout du chemin quand l'intention est d'être complètement honnête avec la fraction de moi-blessée ...

Si tendre l'autre joue part de cette tendresse , alors ... OUI !


lilou 15/12/2009 15:34


"être complètement honnête avec la fraction de moi-bléssée"..
Identifier le "je" qui souffre..lui prêter attention  sans s'identifier à lui..
S'appuyer sur le "JE" qui sait que tout en nous n'est pas souffrance, pour l'aider à se relever,
et voir , en nous comme chez l'autre, le jeu des "je".
Alors la blessure devient ce qui nous guérit mutuellement, par la réponse  nouvelle posée en nous et la Joie qui l'accompagne .
 


Francoise -L. 14/12/2009 17:37


Pardonnez mon interprétation pragmatique, pour moi, tendre l'autre joue ne signifie pas de rester soumis à la force de l'autre mais suggère de choisir une autre voie d'approche.
Interpréter la violence de l'autre comme une attitude défensive et trouver une façon de l'aborder qu'il ne puisse interpréter comme une agression (ce qui fut le cas pour le 1er mode choisi)
Amicalement


lilou 14/12/2009 17:55



C'est tout à fait cela que j'ai tenté de traduire en mots en disant " pour m'en dégager je ne peux que me servir de ce qui en moi n'est pas bléssé".
C'est bien en effet choisir une autre voie..que celle de la souffrance , parler un autre langage que celui de la violence,sortir de ce cercle infernal.


 



Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens