Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 09:31

 

 

Elle a mis les étoiles
A ses fenêtres nues
Accroché le soleil
A l'angle de ses rues
Et lance vers le ciel
Un regard tout ému.

 

En son coeur qui palpite
Au rythme de la vie
Une foule se presse
Et déchire la nuit
Bousculant dans sa liesse
La campagne endormie.



Jusqu'au petit matin
Elle navigue ainsi
Entre hier et demain
Tout au creux de son lit
Suspendue au destin
De ce temps qui s'enfuit.

 

Lise

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 14:15

 

 

 Ami approche toi
Assis toi près de Moi
Ecarte de tes doigts
Chaque fil que tu vois
De ce voile posé
Qui obscurcit tes pas.
 
Je suis là toute entière
Attentive à ta voix
Recueillie et sincère
Je n'attend plus que Toi
Dans l'art et la manière
De tisser ma Lumière.
 
Ami ne fléchit pas
L'ouvrage est délicat
Les fils entrelacés
Aux creux de tes idées
Ont tissé cette toile
Que tu prends pour vraie.
 
Et qui parfois te touche
Te faisant sursauter
En posant dans ta bouche
Le parfum d'un baiser
Trop rapide et farouche
Pour vraiment te combler.
 
Ami écoute moi
Mon chant est infini
Comme l'eau et le vent
Il émousse le temps
Et délivre l'ennui
Suspendu au néant.
 
Ton métier est ici
Dans l'instant réuni
Tout entier contenu
Dans le flux de ta vie
Ton talent est connu
Alors ..Vit!
 
Lise

  

 

Lorsque la fenêtre s'ouvre..tout peut dans l'instant surgir.. et les mots suivent..c'était ici

 

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:22

 

L'invitation ici  était si belle, je n'ai pas résisté..

 

li-min.jpg

                                                                                       Min Li

 

La vie parfois nous presse de si tendre façon
Accordant les notes au fil de nos passions
Pour que vibre en nous l’indicible frisson
Que des mots délicats chantent à l’unisson.

 

Nous voilà absorbé, tout entier enlevé
Etranger au moment et pourtant si présent
Par l’air, le vent, l’arbre et la forêt
Recueilli et muet devant tant de beauté.

 

En ce matin charmant elle s’était arrêtée
Posant nonchalament ses peurs et ses idées
Au détour d’une page elle semblait flotter
Tout naturellement de verdure habillée.

 

 

Lise

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 13:13

 

 

Le ruisseau dans sa course
Est pourtant immobile
Tout entier habité
Il ne fait que passer.

Le son de ses pas
Porte en lui le silence
De cette eau qui trépide
Et bouillonne de Joie.

 

Venue de nulle part
Nul endroit où aller
Elle conte l'histoire
Qui ne finit jamais.

L'eau vive Est.

 

 

Lise

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 12:09

 

   

 

Mon jardin me ressemble

Il est distrait.

 

Il oublie les consignes

Et les cordeaux tirés

 

Confond les lignes

Les rectangles, les allées

 

Et dans un grand désordre

S’applique à pousser.

 

C’est un savant mélange

De toutes les libertés,

 

Pour de belle manière

Ensemble les lier.

 

Afin qu’au fil des ans

Il soit toujours vivant.

 

Et devienne ce lieu

Où tout va doucement,

 

Du pas de la nature

Et de celui du vent

 

Qui sème ici et là

La saveur sous nos pas.

 

 

Lise

 

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 12:39

 

 

Le charme c’est ce qui reste

Lorsqu’on a tout enlevé.

L’idée de la jeunesse

Ou de l’âge avancé,

 

La manière de sourire,

De parler, de marcher,

 

Et comment se tenir

En toute société.

Tous les effets de style

Que l’on pourrait trouver

 

Et ces rêves inutiles

Qu’on s’apprête à gagner.

 

Alors comme la brume

Recouvre la vallée,

 

Surgie de nulle part

Et partout installée,

 

Vient cette lumière

Et ce parfum léger

 

Qui du coin d’un regard

Nous fait nous retourner.

Lise

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 19:57

Fleurs-d-avril-2011-005.jpg 

 

 

Il en est des fleurs comme des gens
Chacune pousse à sa manière,doucement,
Aucune ne se ressemble et pourtant
Toutes chantent le printemps.

 

Il y en a de singulières
Qui surprennent le passant
Par l'allure altière
Dont elles jouent avec le vent.

 

De fières et de compliquées
Qui n'en finissent pas d'étonner
En contournant le mystère
Où la vie les a jetées.

 

D'infimes dont la misère
Semble s'appliquer à grimper
Lorsqu'elles tissent avec la pierre
De multiples affinités.

 

Et toutes celles qui se terrent
Comme pour grandir en secret
Et d'un petit coin, musardières,
Embaument toute une allée.

 

Puis il y a les fleurs des champs
Qui ont pris la liberté
De fleurter avec le temps
Au milieu des épis de blé.

 

De toutes ces belles messagères
Qui ne font que passer
Celle que je préfère
N'a pas de nom, ni de durée.

 

Douce comme une prière
Elle est ce parfum léger
Cette beauté singulière
Qui nous fait nous retourner.

 

Lorsque la fleur comme un ange
Venu de loin nous saluer
Ravive en nous la louange
Du Mystère qui nous fait exister.

 

Lise

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 12:28

mars-2011-017.jpg 

 

Quelle belle journée

Le bleu du ciel

Est venu se poser

Sur la feuille de l'olivier.

 

Qui chante l'oiseau
Dans son nid tout près

Célébrant le soleil

Allongé sur le pré.

 

Et la main que je tends

Vers l'abre qui attend

Porte en elle l'écho

De ce printemps nouveau.

 

 

Lise

 

 

 

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 18:27

 

DSCN2904

 

Les bois font en dormant

De doux rêves d'enfants.

 

Où les passants épris

De leur parure sombre,

Goûtent à leurs pieds, assis,

Le murmure du monde.

 

Et comme des amoureux,

Levant la tête en l'air,

S'abreuvent de l'azur

Qui inonde le coeur

A travers leur crinière.

 

Et l'oiseau vous dira

Qu'en ces moments propices

L'eau chante dans leurs bras

Afin que tout frémisse

Vers ce qui naîtra.

 

C'est pourquoi au matin

Mon pas est dans les bois.

 

Lise

 

( sur une invitation de Mabes )

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 09:31

 

Fille du vent

Sur les chemins de bohème

Je te suivrai.

 

Fidèlement

Comme l'air frais se pose

Sur l'océan.

 

En cet instant

Où la lumière douce berce

Nos coeurs d'enfants.

 

Pour que rayonne
Ce chant qui nous traverse et dit,

Je suis vivant.

 

Fille du vent

Lorsque le souffle passe

En nous, vibrant.

 

 

Lise

 

 

 

Lorsque ces mots se sont écrits j'étais présente à quelque chose qui me dépasse et me porte et que je sers de mon mieux. Depuis, souvent,  je suis revenue lire ces mots comme au seuil d'une porte.
Avec cette question " qui est la fille du vent " ?

Aujourd'hui je peux dire c'est la partie de moi qui chante et rit, qui n'a jamais froid et va pied nu sur les chemins de la vie.

Elle est en chacun de vous aussi.

 

Repost 0
Published by lilou - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lilou
  • : Couleurs de la Terre.. Chants du Vivant .. Lumières du Monde.. Instants .
  • Contact

Recherche

Archives

Liens